lundi 3 janvier 2011

Croque-Au-Sel est mort

Croque-Au-Sel c'est, ou plutôt c'était, mon chat. Le véhicule qui l'a tué ce matin l'a fait proprement, sans lui rouler dessus. Comme pour d'autres chats que j'ai eu avant lui, je l'ai aperçu au milieu de la rue qui passe sous mes fenêtres, une flaque de sang sous la tête. Certains véhicules passaient au dessus de lui, une roue de chaque coté, d'autres déboitaient pour l'éviter. Du coup, je suis sorti encore en robe de chambre pour l'évacuer. Je ne tenais pas à ramasser de la purée de chat plus tard.


Oui je sais, on s'en fout et je vous l'accorde volontiers, c'est un événement microscopique. La preuve, ça ne me coupera même pas l'appétit ce soir. Demain mardi, il y a ramassage des ordures ménagères et la poubelle lui servira de cercueil ce soir. Contrairement à ce qu'on a pu me suggérer, je ne l'enterrerai pas dans le jardin. Ce n'est pas que je n'aimais pas ce chat, au contraire, mais de son point de vue à lui, ça ne fait plus aucune différence.


Je suis un mécréant, ou plus exactement un agnostique. Quand mon père a "décidé", il y a presque 18 ans, de s'endormir définitivement en lisant un vulgaire catalogue d'outillage (ce qui était plutôt ironique pour l'érudit qu'il fut), je ne crois pas qu'il soit parti vers un "au delà". Il est mort et puis c'est tout. Il a été incinéré pour respecter des volontés qu'il ne savait sans doute pas être ses dernières, et puis on est reparti avec une petite urne tiède. De son point de vue à lui, ça ne faisait plus aucune différence.

Quand je mourrai à mon tour, je me fous totalement de savoir ce qu'il adviendra de ma dépouille. Je ne demande qu'une chose à… (à qui au fait?), je veux mourir après ma mère et avant mes enfants. Si en plus je pouvais connaitre tous mes petits enfants avant de partir, je serais comblé.


Je ne peux te dire ni au revoir ni adieu, Croque-Au-Sel, ce serait incohérent. J'espère seulement que tu as eu le temps de te reproduire avant de partir, c'est la seule chose importante que toi et moi ayons eu à faire sur cette terre.

4 commentaires:

philippe psy a dit…

Pauvre greffier ! Sincères condoléances ! Je ne savais même pas que tu avais un chat. Tu es un grand pudique !

Pour le reste, tsss, ah la la que de bêtises dites. Mais bon on en parlera de vive voix.

Vincent Noti a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
El Gringo a dit…

"ton idéologie de droite puant le capitalisme effréné"


De l'humour, sans doute...

☆•.¸.Mildred.¸.•☆ a dit…

J'ai l'impression que j'aurai pu écrire la même chose dans les mêmes circonstances!

***
Belle soirée***