mardi 5 février 2008

La tendance est dans le mortar

Tout commence par le petit commentaire d'un de mes nombreux (sic) lecteurs me signalant un e-mail commercial qui serait un comble de la misandrie. Après une prise de contact virtuelle, ce lecteur, qui se révèle être une lectrice, m'apprend l'existence de 24h00.fr.
Ce site marchand vous propose d'acheter des produits de marques connues à des prix soit disant préférentiels pendant un laps de temps donné. On appelle ça de la "vente événementielle". C'est le concept bien connu de la "vente flash" en grande surface transposé sur Internet mais au lieu de vous proposer des couches-culottes à moitié prix ou trois pamplemousses pour le prix de deux pendant quinze minutes, vous pourrez acheter les invendus de grandes marques de fringues ou de cosmétiques pendant une journée ou jusqu'à épuisement du stock.

24h00.fr, qui n'a rien inventé, veut être le concurrent de vente-privée.com qui fonctionne sur ce concept en France depuis plusieurs années et comme nous l'explique ici son créateur, Patrick ROBIN, 24h00.fr c'est la même chose que vente-privée.com, mais c'est complètement différent.
Enfin, ce monsieur ROBIN sait certainement de quoi il parle quand il nous annonce qu' "Internet tend à voir se créer des plateformes qui proposent à la fois aux marques de vendre leurs produits, communiquer, et présenter leur univers. Ce qu'elles font jusque là de manière plutôt segmentée. On observe aussi cette tendance dans le mortar avec la création d'espaces pour les marques qui vont bien au-delà d'un simple magasin."
Amis du jargon et du Français approximatif réunis, bonsoir! Si vous voulez absolument comprendre ce que ce "mortier" anglais vient faire dans cette histoire, vous pouvez vous instruire ici.


Mais bon, je cause, je cause et toujours pas le moindre petit bout de misandrie à se mettre sous la dent. Alors voilà, ce monsieur ROBIN, qui doit être un sacré misogyne, semble être persuadé que les femmes sont plus susceptibles que les hommes d'acheter des choses dont elles n'ont pas forcément besoin. Il qualifie donc sa boutique de "portail dédié au shopping en ligne au féminin" et lui associe un message publicitaire qui s'adresse "aux filles":

Cliquez sur l'image pour l'agrandir ou lisez le texte ci-dessous



De grands crus de Bordeaux, du surf, du bricolage... une semaine qui s'annonce donc un peu plus masculine qu'à l'accoutumée ! Est-ce que je vous ai déjà expliqué pourquoi chez 24h00 on préfère les filles ? Pour une raison bien simple et ce n'est pas un scoop : LES FEMMES SONT MOINS EGOISTES QUE LES HOMMES ! Je sais Messieurs, ça fait mal, mais c'est une réalité. Nous, la plupart du temps nous limitons nos achats à la paire de baskets, au disque dur, et au vin... alors qu'elles achèteront volontiers pour elles-mêmes, pour les enfants, pour leur mec, pour leurs beaux-parents et même pour « la tante Jeanne chez qui on va déjeuner dimanche et où l'on ne peut quand même pas arriver les mains vides ! » Même quand nous proposons des marques exclusivement masculines ou mixtes, vous êtes très nombreuses à acheter pour lui... Car, vous au moins, vous connaissez sa taille, et vous n'utilisez pas l'inexcusable « j'avais trop peur de me tromper ! » Messieurs, croyez moi, accordez-vous le droit à l'erreur. Même si vous vous trompez de taille ou de couleur, parfois c'est vraiment « l'attention » qui compte. Patrick Robin



On notera au passage que pour Patrick ROBIN, les "femmes urbaines entre 25 et 45 ans" qui composent 80% de sa clientèle sont des "filles". Vous imaginez Mennen nous vendre ses produits en nous disant :" Pour nous les garçons"?

Pour le reste, je n'insulterai pas votre intelligence en vous expliquant en quoi le contenu de ce message publicitaire est choquant et misandre. Je me bornerai à vous suggérer d'imaginer un monde dans lequel on vous vendrait des bicyclettes en criminalisant les 4x4, de l'eau minérale en dénigrant le vin et des gommes à mâcher en diabolisant le tabac…

5 commentaires:

philippe psy a dit…

Bel article auquel j'apporterai toutefois un bémol. Ce Patrick Robin est un marchant aussi emploie-t-il des ruses de boutiquiers pour flatter sa clientèle.

Il dit en effet qu'il préfère les "filles" car elles sont moins égoïstes que les "garçons" parce qu'elles n'achètent pas que pour elles-mêmes.

Ne faut-il pas voir une transitivité dans les propos qui dès lors reviendraient à considérer que Monsieur Robin préfère les "filles" parce qu'elles n'achètent pas que pour elles.

N'est-ce pas le fait d'un bon boutiquier de préférer la clientèle qui consomme le plus?

Vous-même qui naguère tintes une échoppe en Seine-Saint-Denis, ne préfériez-vous pas la clientèle qui achetait le plus ?

Ceci dit je vais vous piquer une de vos idées et en faire un article. Rassurez-vous je vous citerai.

Anna a dit…

Et si Monsieur Robin mentait ? Je pense simplement qu'il loue notre bonté en se frottant les mains du fait de notre tendance aux achats compulsifs. Il se moque de nous !

Moi, au contraire je trouve ce monsieur aussi misogyne que fourbe. Honte à lui ! Mais aussi à vous qui vous êtes laissé entrainer par votre idée fixe.

philippe psy a dit…

Ouahhh, deux "filles" sont venues te visiter !!! Est-ce que tu vas leurs déclamer des poèmes ??? :))

l'abbé Tymon de Quimonte a dit…

ainsi ne pas être atteint de la fièvre acheteuse est une preuve de légoïsme mâle. La femme, carotte et clé de vôute du système marchand.

Peregrine a dit…

Good post.